GALERIE BERNARD BOUCHE
JEAN DEGOTTEX &
PETER JOSEPH
 Peter Joseph. Dull lilae and red, 2013. Acrylique sur toile de coton 138 x 112 cm

 Peter Joseph. Dull lilae and red, 2013. Acrylique sur toile de coton 138 x 112 cm


Jean Degottex (1918-1988) commence dès 1955 à se détacher de l'abstraction lyrique dont il était l'une des grandes figures. Il abandonne peu à peu la couleur et s'intéresse au signe, à l'écriture; écriture qui n'existe que par le geste fondé sur une profonde méditation, à la recherche du vide, notion qu'il semble avoir découverte dans la doctrine zen. Peu à peu, l'écriture disparaît et fait place à la ligne et au trait en quête de plus de dépouillement, du geste absolu. Il résume l'action du peintre qui décharge la peinture sur la toile jusqu'à son épuisement. Toile, pinceau, peinture, geste, tout est là mis à nu. Il est l’un des grands peintres Français de la seconde moitié du XXème siècle.   
 
Connu pour ses toiles bicolores, avec des nuances soigneusement considérées, Peter Joseph a introduit dans ses travaux récents un changement dans l’improvisation de la composition : intrinsèquement « résultant de l’expérience », où la touche devient à la fois dynamique et lâche, laissant en de nombreux endroits des zones non peintes, créant ainsi un nouvel espace, une émotion. Il émane de ses oeuvres une liberté, une fraîcheur et une vitalité remarquables.
« La peinture n’est pas juste de la couleur. C’est de la lumière et de l’air que j’essaie de poser sur la toile, de l’ombre et de la lumière...  Je tente de peindre l’atmosphère, de peindre la lumière elle-même ».  
On retrouve les œuvres de Peter Joseph dans de nombreuses collections publiques internationales : Tate Gallery et Arts Council of Great Britain, à Londres, Zurich Kunsthaus, Stedelijk Museum, Amsterdam, Walker Art Gallery, Minneapolis, Fogg Art Museum, Philadelphia, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. Parmi ses expositions personnelles les plus importantes figurent celles présentées à la Hayward Gallery à Londres, au MoCA de Chicago ainsi qu'au Museum of Modern Art d’Oxford.